Vous êtes le 129292 ème visiteurs

NOUVEAU LIVRE !

ULTRA RUNNING MAN

 

LES ETATS D'AME D'UN COUREUR POETE

 

LA RAGE DE COURIR

Bienvenue sur le site officiel de Christian Fatton!

Vous êtes sur le site d’un coureur passionné de course à pied d’ultra qui se plaît d’essayer de repousser ses limites.

L’amitié trouvée en course et de nouveaux défis sportifs sont mes moteurs. J’ai la chance de pouvoir compter sur de nombreux amis, mes enfants, ma famille ou ma femme pour me ravitailler lors de ces grosses compétitions. Merci sincèrement, je leur dois la plupart de mes meilleurs résultats lorsqu’une assistance est autorisée.

Je vous laisse aussi découvrir mes poèmes dont les idées me sont venues souvent en courant. Au travers des menus, vous apprendrez ainsi à me connaître un peu mieux et vous invite à me contacter.

Dans la mesure de mes moyens, j’essaierai de répondre à vos attentes.La course à pied, malgré mon esprit compétitif, est pour moi un espace de rencontre et de partage amical. C’est pour moi souvent un lieu festif plein de joies diverses.

Je vous souhaite de bons moments sur mon site, mais n’oubliez pas l’heure de votre entraînement!

Dernières News :


Beau week-end de course du 10 juin

Trail de l'Absinthe, val-de-Travers, 75 km, 2950 m de dénivelé. Julia court et termine 2ème derrière l'intouchable Laurence Yerly, qui finit 2ème du scratch... en 7h18. Julia est un peu plus rapide que ces 2 dernières années et termine en 8h27 contente, car les 2 grosses courses faites à Bâle et en Ardèche ont fini par laisser des traces de fatigue sur son organisme. Elle s'est décidée mercredi seulement et elle a bien fait somme toute de courir, elle a eu du plaisir.

J'ai couru pour ma part la plus longue course d'escaliers du monde avec 11674 marches, 1169 m de dénivelé pour 3.3 km sauf erreur, le long du funiculaire qui monte sur le Niesen, une pyramide des Alpes Bernoises, qui domine Spiez, Thoune et qui fait face à la magnifique Blümlisalp toute blanche encore de neige. En 1h14.10, je termine 7è de ma catégorie des + de 40 ans, 18ème au général sur 274 classés. Le plaisir a été total, j'ai adoré cet intense effort où les cuisses brûlent très vite et où le coeur bat à son maximum. J'y allais 2 marches par 2 marches si possible, mais la pente et la hauteur des marches ne sont jamais égales, il faut s'adapter. Les départs ont lieu par 3 coureurs toutes les 20 secondes. Les dépassements sont difficiles par endroits, car nous sommes parfois sur des ponts à 15 m du sol ou plus et il y a des trous sur la voie, donc il ne faudrait pas s'encoubler n'importe où. Pour dépasser, j'allais parfois dans la rigole de 30 cm de large, entre les escaliers et les voies, me tenant par la main droite aux coins des marches, de la main gauche à la voie ferrée ou à un câble. J'ai vu ensuite que j'avais la main noire d e graisse et la cuisse car je m'appuyais parfois pour m'aider à monter.

Dimanche, je fais des km en vue des 24 h de Belfast des Championnats du monde des 1 & 2 juillet prochain. Donc j'ai couru le trail de St-Quentin de 50 km à Metz, je gagne en V2 en ayant pris un départ prudent mais tenant bon du début à la fin. Je finis 11è du scratch, ma jambe m'a causé quelques problèmes à la fin, surtout le nerf Morton qui s'enflamme toujours, mais je suis resté optimiste et serein. Content de mon week-end

News postée le : 13.06.2017

Victoires de Julia et moi-même aux épreuves de l'Ultrathletic Ardèche

Excellente course de Julia Fatton, qui gagne L'Ultrathletic-ardeche de 208 km, 3960 m de dénivelé, en 24h42.47, chez les femmes, prenant la 2ème place au scratch derrière le premier homme, vainqueur, Dominique Jacquemet en 23h15.26, mais devant les 3ème ex-aequo Nicolas Cointepas et Eric Bonnotte en 26h08.50.

La deuxième femme est Pascale Bouly en 30h56.14 et la 3ème femme Maria Pierre en 31h15.21, 5 femmes arrivées sur 7 partantes.

Le départ était donné à Privas, vendredi matin à 6h devant la mairie. Après une boucle de 59.3 km, pour 1099 m de dénivelé positif et négatif, une deuxième boucle de 148.7 km partait dans le Sud de l'Ardèche pour 2861 m de dénivelé positif et négatif, avec le soleil bien chaud en prime.... qui faisait de gros dégâts dans le peloton.
Sur 73 coureurs et 4 marcheurs, seul 27 coureurs et 1 marcheur arriveront dans les délais de 36 heures.

Julia a réussi la course parfaite, partant sur un rythme de 9 km/h, avec une première bosse très sèche sur le premier secteur. Elle se situait autour de la 30ème place après une dizaine de km. Elle maintenait son rythme quasiment tout au long de la course en faisant extrêmement vite aux ravitaillements pour remplir ses gourdes et ainsi elle remontait au classement très régulièrement. Elle passait en 2ème position au 126ème km environ. Elle connaitra quelques problèmes d'estomac durant la nuit qui lui feront perdre un peu de temps, à l'instar de la plupart des coureurs, durant la journée principalement. Quasiment immanquable avec la chaleur du jour et la quantité de boissons (sucrées) à devoir digérer.

Les départs rapides de certains ont été payé cash avec l'arrivée de la chaleur et même de très bons coureurs ont finalement soit jeté l'éponge, soit dû la laisser passer, impuissants à suivre son rythme. Elle laisse derrière elle, plusieurs coureurs qui ont des références entre 220 et 230 km aux 24 h, (voir plus) donc des coureurs normalement connaisseurs de ce genre d'épreuve et capables de (très) bonnes performances.

http://www.ultrathletic-ardeche.fr/

Pour ma part, j'ai couru la distance du 60 km pour les 1099 m de dénivelé, car je ne pensais pas que ma jambe droite tiendrait le coup sur le grand parcours.
J'ai gagné chez les hommes en 5h15.03, 2ème au scratch derrière la première femme, vice-championne du monde de trail par équipe avec la France en 2013, Aurélia Truel, qui gagne en 5h09.04. Elle est directement partie en tête. Je l'ai eu en point de mire une dizaine de km jusqu'à ce qu'elle ait environ 1 minute d'avance, puis elle va tenir son rythme régulier, comme moi du reste, puisqu'elle va me prendre une minute par 10 km pour un débours de 5.59 au final. Même si nous n'étions pas nombreux, le résultat m'a réjoui, j'étais très satisfait de ma forme qui a tenu sans faiblir. Les montées m'ont bien convenu. (passage à mi-course en 2h37. ?? ) Nous avons aussi souffert de la chaleur, nous partions samedi matin à 8 h devant la mairie de Privas.

J'ai préféré pouvoir terminer une course que de devoir abandonner la plus grande, ma jambe n'étant toujours pas rétablie, les douleurs se font sentir assez fortement avec les descentes ou dès une bonne vingtaine de km, une trentaine quand ça va pas trop mal. J'ai quand même toujours l'espoir de participer aux 24 h des championnats du monde de Belfast, comme Julia.

News postée le : 29.05.2017

Julia gagne les 12 h de Bâle 2017

De samedi minuit à dimanche midi, Julia a couru les 12 h de Bâle et en gagnant la course des femmes avec 124.609 km, elle bat du même coup le record du parcours et son record personnel, en se classant 3ème derrière les 2 premiers hommes. A noter la très belle performance de Samuel Wings qui totalise 140.270 km, le 2ème homme Marco Jaeggi, 128.029 km. Le 28 mai, elle s'élancera sur l'ultra'rdèche de 205 km et 3900 m, quand à moi, j'espère que ma jambe me laisse tranquille et je verrai bien ce qu'il est possible de faire.

News postée le : 18.05.2017

Travail de maturité de Pauline Boillat

L'addiction aux sports d'endurance ciblée notamment sur la course-à-pied.
Excellent travail qui vous montrera si oui ou non vous êtes addict, si cela peut-être grave, les symptômes etc...Je vous souhaite vivement de le lire, soyez honnête avec vous-même, je pense que beaucoup se retrouveront dans certaines situations. Bonne lecture!
http://www.christianfatton.ch/presse/_upload/tm_pauline_boillat_addiction_au_sport_d_endurance_c.a.p_en_particulier.pdf

News postée le : 23.03.2017

Opération de mon épaule droite et quelques objectifs

L'opération s'est bien déroulée mais il y a eu des complications imprévues, vu qu'un tendon a été trouvé partiellement déchiré et qu'il a fallu recoudre. La chute a nécessité un nettoyage plus approfondi que prévu de l'articulation. Donc 2 mois d'arrêt de travail. Question courir, durée indéterminée pour le moment, j'imagine pouvoir reprendre en recommençant le travail. J'en saurai plus lors d'une prochaine consultation, un mois après l'opération. Donc vélo d'appart, mais en me tenant que d'une main... et un peu de marche, le bras toujours en écharpe. Interdiction de porter et de faire travailler le biceps...
J'espère toujours prendre le départ et si possible terminer l'ultraardèche à fin mai et de pouvoir courir à un niveau digne au championnat du monde des 24h à Belfast le 1er juillet. Entre 2, à mi-juin, peut-être encore une fois le trail de l'absinthe, dans ma vallée...Ensuite, je commuterai sur trail en prenant part à quelques courses afin d'être préparé au mieux pour venir à bout du Tor des Géants, cela me tient à coeur. Beau challenge en perspective. Ensuite, j'aviserai mais j'espère pouvoir varier les plaisirs soit sur route ou sur trail pour finir l'année mieux que je ne l'ai commencée. A bientôt j'espère à trotter à vos côtés!

News postée le : 23.03.2017

Travail de maturité de Romane Gauthier

Courir à en perdre la raison, excellent travail que je vous invite à découvrir. Bonne lecture!

http://www.christianfatton.ch/presse/_upload/tm_de_romane_gauthier_courir_a_en_perdre_la_raison.pdf

News postée le : 11.03.2017

6 h de Torino

Dimanche 5 mars 17, Julia a gagné les 6 h de Turin organisé au Parc Ruffini, sur le même parcours des championnats du monde des 24h de 2015. Partie dans l'espoir de faire 70 km, elle a bien tenu le coup jusqu'au 50è km. Ensuite, un petit coup de mou physique, et par ailleurs qui a un peu influencé son mental, lui a fait un peu perdre son rythme régulier jusque-là. Pour ma part, j'espérais aussi casser  les 70 km, vu qu'à l'entraînement, je n'étais en tout cas pas en retard de préparation par rapport à Julia. Cependant, des douleurs récurrentes au bas de ma jambe droite m'ont fait régresser après 2h30 déjà. Finalement, j'ai parcouru 59.831 km, en serrant les dents...J'ai subi plusieurs examens médicaux et depuis mardi, je sais de quoi je souffre. Des nerfs endommagés à ma jambe droite, à l'endroit ou j'ai un muscle et un nerf nécrosés. Nous allons pouvoir entreprendre une thérapie ciblée et j'espère pouvoir courir comme bon me semble dès le mois de mai. D'ici là, j'ai demain 10 mars mon opération à l'épaule pour enlever la quincaillerie posée suite à mon accident de vélo du 13.10.15. J'espère pouvoir recourir dès avril. Le vélo d'appart va un peu chauffer...Je garde espoir de courir au plus près de mon niveau du printemps 2016.

News postée le : 09.03.2017

Hallenmarathon Pfohren- Marathon en salle

Dimanche 12 février, nous avons couru un marathon en salle sur une boucle de presque 200 m à Geisingen/D, organisé par le club voisin de Pfohren. C'est une halle construite pour le patin inline où des courses internationales et même des championnats du monde sont organisés. Nous avions 211 boucles à faire. Parti dans l'espoir de faire moins de 3h20, ça a bien fonctionné durant un peu plus de 2h, mais je sentais que je n'étais pas au mieux et effectivement, j'ai mal fini puisque je n'ai même pas réussi à faire pareil qu'à Rodgau lors du passage du marathon. Je n'étais pas au mieux les jours avant et ça s'est confirmé. Julia me suivait à 150 m durant plus de 2h, et il était facile de se contrôler pour garder le rythme mais elle va finir par me rattraper et me prendre queques tours, pour finir en 3h26.26 et gagner chez les femmes. Quant à moi, en 3h33, je perds des rangs la dernière heure et finis 23è en tout, 2è de ma catégorie, sans que cela puisse me réjouir vraiment... . On ne remarque pas trop qu'on tourne en rond car on est focalisé sur son rythme et sur les autres qu'on essaie de suivre. Les plus lents sont ceux qui gênent le plus les plus rapides. Le vainqueur met 2h45. 50 coureurs maximum. Ensuite, il y a eu un 5000 m (vainqueur 16.30) , un 1000 m pour enfants, un semi-marathon (vainqueur 1h13) et un 10'000 m. Les contours sont relevés vu que la piste a été conçue pour le patin inline. Belle expérience malgré tout, même si ma forme n'était pas au mieux dimanche.
http://www.schwarzwaelder-bote.de/inhalt.sonstige-hallenmarathon-in-geisingen-das-sind-nur-laufverrueckte.880604be-0d71-4128-b614-6445d701ad75.html

http://hallenmarathon-pfohren.de/wp-content/uploads/2015/07/Marathon-Ergebnisse.pdf

http://hallenmarathon-pfohren.de/ergebnisse/
 

 



 

News postée le : 13.02.2017

50 km de Rodgau/D

Première compétition de l'année 2017 avec les 50 km de Rodgau. Moins 8 degrés C, au départ, il fallait se chauffer pour partir au rythme désiré. En sortant de l'auto, on était assez vite congelé avec le bas de training fin...Ne sachant pas vraiment comment situer ma forme, je suis parti dans l'espoir de faire mieux que 4h10, ce qui fait du 12 km/h de moyenne. Je gagne 2 minutes là-dessus, j'étais assez content. Après le 1er tour de 5 km, (23.23, soit env. 3h54 temps final) j'ai donné un bon coup de frein à mon tempo car je ne pensais pas pouvoir tenir ce rythme 50 km et je ne tenais pas à "casser" sur la fin. Je voulais être le plus régulier possible. Avec 2 entrainements sur 20 km  avec un tempo similaire les 2 semaines avant, je ne pouvais pas espérer beaucoup mieux sur 50 km. D'autant plus que le pied et le bas de ma jambe droite ne sont pas encore remis. Si le pied ne m'a pas trop gêné, j'ai senti chaque foulée se répercuter sur le côté de mon péroné, mais je ne peux pas vraiment savoir ce qui me fait mal, si c'est l'os, des tendons ou des nerfs. A l'arrivée, une fois arrêté, j'arrivais à peine marcher. Donc il faut vraiment que je puisse trouver ce qui cloche et le guérir. Avec un ravitaillement tous les 5 km et un point d'aller-retour par tour (autour d'une table pour aller tourner et faire la distance exacte), cela fait 2 points par tour où j'étais quasi arrêté, car je bois rapidement en marchant et je repars, eh bien j'avais à chaque fois plus de peine à redémarrer... Avec l'adrénaline de la course, j'arrivais à supporter mais pour 1 km pour me rendre ensuite à l'auto et à la douche, il m'a fallu 20 minutes. Et aujourd'hui, j'aurais pas pu courir. J'ai essayé mais trop de douleurs, donc petite balade en forêt. Avec un entraînement bien réduit à cause de ce problème, j'ai mal sitôt que je vais un peu vite ou que je descends, ça me limite pour le moment de faire des sorties un peu longue. Par rapport à décembre, d'autres problèmes vont beaucoup mieux, donc je garde espoir... de tout régler ces problèmes orthopédiques. Je termine 5è de ma catégorie, 80è Homme, 89 scratch, je perds une place de catégorie dans les 2 derniers kils, aussi en raison des douleurs au péroné, j'arrivais plus trop à sprinter pour le finish. Je suis donc assez optimiste pour la suite de la saison. Prochaine course ce sera normalement un marathon en salle en février et un 6h à Turin en mars. http://my2.raceresult.com/58323/participants?lang=fr# A bientôt

News postée le : 29.01.2017

7389 km quand même... en 2016 et un nouveau poème

En 2016, avec des périodes de blessures et d'autres hyper actives pour me préparer aux grosses échéances du printemps, avec les trails, l'ultra Milano-San Remo, la Nove Colli, la Transpyrénéa en été, et mon défi australien en automne, j'ai tout de même parcouru 7389 km et près de 197'000 m de dénivelé... ça c'est pour moi un nouveau record. Ce mois de janvier n'est pas parti sur les mêmes bases, pour le moment je gère encore des problèmes non-résolus, surtout à mon pied droit et à la cheville droite. Toujours en train de faire des examens médicaux pour trouver ce qui cloche. Mais je m'inscris à droite à gauche pour des courses... je reste donc optimiste. Ma saison sera un peu coupée, j'aurai une intervention chirurgicale à mon épaule droite le 10 mars, pour enlever la quincaillerie qui a permis de resouder ma clavicule, suite à mon accident de vélo du 13.10.15.

Un poème sur l'arbre du Teide, seul dans sa pente est à découvrir. http://christianfatton.ch/poeme_id.php?id=55

News postée le : 15.01.2017

Ein Maturaarbeit von Sophie Meyer: Wenn Sport zur Sucht wird.

Einmal für die deutschsprachige Ultraläufer oder die Menschen die über Sport und Sucht interessiert sind.
Viel Spass beim Lesen!
http://www.christianfatton.ch/presse/_upload/tm_de_sophie_meyer_wenn_sport_zur_sucht_wird.pdf

Et un article de presse de L'Express, quotidien de Neuchâtel et de l'arc jurassien, qui m'a accordé un article sur mon défi arrêté trop tôt en Australie. Pour mettre de la clarté sur les raisons de mon arrêt.
http://www.christianfatton.ch/presse/_upload/2016.12.22_l_express_un_periple_australien_trop_court.pdf

Bonne Année à Tous qui visitez mon site, je vais essayer de me faire plaisir en 2017 en compétition sur des formats allant jusqu'au 24h, pour autant que mes problèmes orthopédiques me le permettent. Ce n'est pas encore résolu! Mais j'essaie d'être optimiste.

News postée le : 05.01.2017

Houffa'trail de 50 km à Houffalize le 11.12.16

Julia était inscrite, je l'ai accompagnée à peine rentré en Suisse. J'ai décidé de courir et de me calquer sur elle. Ce qui a bien fonctionné jusqu'à la moitié environ, un peu après le 2è ravitaillement. Par 2 fois j'ai dû revoir mes laçages de chaussures pour essayer d'être au mieux dans mes baskets. Dès le 1er ravito vers le 12è km, j'ai commencé à sentir le dessous de mon pied droit. J'ai recollé les 2 fois à Julia malgré le temps perdu. Mais dans une descente après le 2è ravito, j'ai dû lâcher prise, mes problèmes de pieds, nerfs sur le côté, genoux et hanches se sont de nouveau manifestés et la douleur, ça ralentit.... Julia a maintenu plus ou moins sa place parmi les hommes et gagne chez les féminines au 21è rang scratch. Une belle course de régularité du début à la fin. Je termine 1er chez les M55, 4è chez les M50 mais je jongle à la 81è place, perdant plus d'une heure sur Julia. J'ai juré un moment puis je me suis calmé et j'ai accepté mon sort. Mais il faut que je trouve une solution à mon pied droit qui est la cause principale de mes problèmes. Une IRM me donnera j'espère des explications en janvier pour savoir comment traiter ce pied.

News postée le : 22.12.2016

Voir les archives     

Dernières mises à jour :

07.06.2017 :

- Nouvelle vidéo