Vous êtes le 165591 ème visiteurs

NOUVEAU LIVRE !

COURIR À PERDRE LA RAISON

 

ULTRA RUNNING MAN

 

LES ETATS D'AME D'UN COUREUR POETE

 

LA RAGE DE COURIR

Bienvenue sur le site officiel de Christian Fatton!

Vous êtes sur le site d’un coureur passionné de course à pied d’ultra qui se plaît d’essayer de repousser ses limites.

L’amitié trouvée en course et de nouveaux défis sportifs sont mes moteurs. J’ai la chance de pouvoir compter sur de nombreux amis, mes enfants, ma famille ou ma femme pour me ravitailler lors de ces grosses compétitions. Merci sincèrement, je leur dois la plupart de mes meilleurs résultats lorsqu’une assistance est autorisée.

Je vous laisse aussi découvrir mes poèmes dont les idées me sont venues souvent en courant. Au travers des menus, vous apprendrez ainsi à me connaître un peu mieux et vous invite à me contacter.

Dans la mesure de mes moyens, j’essaierai de répondre à vos attentes.La course à pied, malgré mon esprit compétitif, est pour moi un espace de rencontre et de partage amical. C’est pour moi souvent un lieu festif plein de joies diverses.

Je vous souhaite de bons moments sur mon site, mais n’oubliez pas l’heure de votre entraînement!

Dernières News :


2019.04.6 au 7 aux 24 h de l'Isère à Tullins

De samedi 10 h à dimanche 10 h, nous avons couru 24h.http://www.24hisere.fr/resultats-troisieme-edition-2019/

Je termine 6ème homme sur 76 partants, 2ème de ma catégorie, 7 au scratch h/f.

Julia s'est arrêtée après 125 km, soit la moitié de notre prochaine course, la Sakura Michi ou course des cerisiers en fleurs, au Japon dans 15 jours, afin de ne pas trop s'entamer. Elle est surtout venue pour m'accompagner, moi, je tenais à courir encore 24h, car au Japon, il y aura 250 km en 36h maximum.
J'étais très régulier et au rythme voulu d'à peine plus de 9 km/h afin de durer le plus longtemps possible.
Des ennuis gastriques ont commencé à me perturber avant le passage des 12h que je passe avec 108 km.
(Pile dans mon plan, même si j'aurais pu espérer 110.5 sans ces ennuis)

J'ai ensuite dû me résoudre à marcher plusieurs heures pour raison de manque d'énergie, ne pouvant pas m'alimenter comme je le désirais. Il a fait très froid le soir avec du vent et un peu de pluie, ainsi que la nuit depuis les 2 heures du matin jusqu'à l'arrivée. Je me demande si ce n'est pas le froid que j'ai bu durant 13 h de temps qui m'a dérangé l'estomac, avant que je passe au thé chaud et à la soupe.

J'étais 3ème scratch durant 2 ou 3 tours après 14h30 environ, mais je vais perdre 2 places puis plus tard encore 2 car je n'arrivais plus trop à me ravitailler sans être mal, donc j'ai dû marcher depuis la 17ème heure environ jusqu'à 1h30 de la fin, pour cause de manque d'énergie. Les gels et des barres énergétiques ont assez bien passé un moment donné à quelques heures de la fin et la dernière heure, je totalise ma meilleure heure avec 10 km.
J'étais content de finir plus vite, et fort les 10 dernières minutes, et d'avoir su garder le mental durant ces
pénibles heures, ceci en prévision de voir comment gérer des crises qui peuvent souvent arriver dans ce genre d'épreuve. De toute manière, je ne sais pas si j'ose encore espérer atteindre plus de 216 km, soit du 9 de moyenne. J'étais un peu rassuré, car même en marchant durant ma crise (comme on dit dans de pareils cas), j'avançais pour une fois à 5.5 km/h
J'ai dû m'arrêter pour dormir quelques 15 minutes environ, juste avant le lever du jour car je n'arrivais plus à garder les yeux ouverts. Cette micro-sieste m'a fait du bien et je n'ai même pas eu de peine à repartir.

Magnifique équipe organisatrice et de ravitailleurs, très bien organisé, avec un gros choix d'aliments (mais je me suis contenté de soupe, de purée de pdt, et de jambon pour le goût salé, j'avais aussi mes propres pommes-de-terre en robe des champs, qui m'avaient bien réussis à Belgrade et Brescia.... sur 12 h) Un parcours mesuré avec des barrières marquées au sol... Il y a bien 3 contours assez serrés mais en forme d'arrondi quand même assez fluides. Revêtement tartan sur le stade, un peu d'asphalte en bordure de stade et une allée en aller-retour sur du sable compressé, tout cela parfaitement plat, sans accroc qui aurait pu nous faire trébucher.

J'ai connu quelques problèmes avec ma cheville gauche dans le contour le plus serré avec quelques frayeurs quand j'avais l'impression que ça touchait dans l'articulation. J'ai changé de semelle pour une autre qui me soutenait mieux la voûte plantaire et c'est ensuite mieux allé. Après 4-5 heures de course, je ressens souvent des maux à plusieurs étages dans les articulations puis heureusement, ça finit par passer. (cheville, genoux, colonne, nerf sciatique, trapèze épaule gauche), soit des endroits localisés que je connais qui reviennent souvent.

Vive le sport, on sent qu'on est en vie!

News postée le : 08.04.2019

Mes plus de 32'000 km d'ultra en compét'

Enfin, j'y suis arrivé avec 3 mois de plus que prévu. J'espérais les atteindre, ces 32'000 km de compétition d'ultra à fin 2018 lors des 24 h de Barcelone. Mais avec l'os fissuré dans ma cheville gauche, j'avais dû me résoudre à différer ce plaisir... qui pour moi représente 1000 fois la distance de Chaumont-Chasseral-Chaumont de 32 km, course (trail) la plus longue que j'ai commencé à faire à 16 ans. La course était organisée par mon ski-club, le SC Chaumont, qui m'a vu commencé la compét à ski de fond vers l'âge de 12 ans. Mon père était bien impliqué et c'est peut-être ce genre d'épreuve, avec rapidement Sierre-Zinal aussi, qui m'a donné le goût du plus long à l'époque. Cela était du long... on me disait de faire attention car ça bouffait la vitesse! C'est vrai qu'au 100 m, un escargot aurait eu ses chances contre moi! Voici la liste: http://statistik.d-u-v.org/getresultperson.php?runner=4910

News postée le : 01.04.2019

Mes plus de 32'000 km d'ultra en compét'

Enfin, j'y suis arrivé avec 3 mois de plus que prévu. J'espérais les atteindre, ces 32'000 km de compétition d'ultra à fin 2018 lors des 24 h de Barcelone. Mais avec l'os fissuré dans ma cheville droite, j'avais dû me résoudre à différer ce plaisir... qui pour moi représente 1000 fois la distance de Chaumont-Chasseral-Chaumont de 32 km, course (trail) la plus longue que j'ai commencé à faire à 16 ans. La course était organisée par mon ski-club, le SC Chaumont, qui m'a vu commencé la compét à ski de fond vers l'âge de 12 ans. Mon père était bien impliqué et c'est peut-être ce genre d'épreuve, avec rapidement Sierre-Zinal aussi, qui m'a donné le goût du plus long à l'époque. Cela était du long... on me disait de faire attention car ça bouffait la vitesse! C'est vrai qu'au 100 m, un escargot aurait eu ses chances contre moi! Voici la liste: http://statistik.d-u-v.org/getresultperson.php?runner=4910

News postée le : 01.04.2019

Urban Trail 12 h nel Castello di Brescia, samedi 23 mars 2019

Nous n'en avions encore pas fait, eh bien on a vu et ce n'est pas facile, l'urban trail!

A Brescia, nous avons couru autour du Château et parmi les bâtiments qui le composent et aussi dans quelques tunnels du tour de ronde et des jardins.

Julia a gagné l'urban trail des 12h nel Castello di Brescia, elle termine aussi 3ème du scratch avec les hommes, 90 classés en tout. Elle a parcouru 60 tours de 1.8 km, soit 108 km. Chaque tour comptait 55 m de dénivelé, elle a donc gravi 3330 m. Il y avait 140 marches d'escaliers à redescendre par tour en plusieurs tronçons,  avec toutes sortes de marches différentes, ce qui nécessitait une grande attention. 3 tunnels complétaient aussi le parcours.

Magnifique mais très exigeant car le parcours était composé de pavés-galets, ou de pavés calcaires glissant car polis, d'une montée assez sèche, des descentes pour la plupart en escaliers, avec de nombreux contours, d'un tunnel d'une trentaine de mètres mal éclairé au sol très inégal mais le tout rendait le parcours attrayant car très changeant, et avec une magnifique vue sur Brescia. La chaleur était aussi au rendez-vous et nous a un peu causé des problèmes de crampes, n'étant pas encore habitué. Il y avait aussi un marathon, puis ensuite une course de 6h, ce qui fait que le parcours était toujours bien occupé par des coureurs, et durant la journée, par des touristes qui nous obligeait parfois à slalomer.

https://www.wedosport.net/documenti/50221_classifica.pdf

Pour ma part, je termine 6ème homme, 9ème au scratch avec les femmes. J'ai fait 54 tours, soit 97.2 km, et pour ma part 2970 m de dénivelé. J'était satisfait de ma performance. J'ai eu un problème d'inflammation au tendon du dessus du pied gauche causé par une chaussette de compression. Ce pied qui m'a fait peur samedi passé, car après avoir fait de la vitesse, je n'arrivais presque plus à le poser sans douleur, même à la marche ayant très mal sur le côté et justement dessus, puis finalement dans tout l'arrière pied. Il ne supporte plus vraiment de pression. Je ne pensais pas que mes chaussettes de compression me provoqueraient ces douleurs, car c'était un problème de laçage ou de petite rupture ligamentaire je pense samedi passé. Heureusement, à Brescia, j'ai pensé que la cause pouvait venir de la pression de la chaussette sur l'angle de la cheville et le dessus du pied car d'avoir détendu ma chaussure ne changeait rien. Je la retire après 4h30 de course, et environ 1 h après, mon pied ne me faisait plus trop souffrir. Je finis la dernière heure à un rythme plus élevé, faisant à nouveau 5 tours.
Je me sentais très bien au début et malgré que j'avais calculé la vitesse, je n'ai que très peu ralenti mais j'ai fini par payer ce rythme rapide sur ce parcours casse-pattes exigeant. J'étais même devant Julia les 3 premières heures et la dernière, je score aussi plus qu'elle. Donc, je m'améliore gentiment...J'ai encore attrapé une inflammation mal placée à l'entre-jambes, sous.... enfin je ne vous fais pas de dessin et ne trouvant pas de crème, je suis sorti du parcours pour aller à l'auto et un stick à lèvres m'a sauvé... rassurez-vous, j'en ai cassé un bout, hahaha! J'aurais pu scorer je pense 2 tours de plus sans ces 2 aléas. Surtout en raison de l'inflammation qui m'a fait boîter environ 1.5 heure plus le temps de retirer ma chaussette en chopant des crampes chaque fois que je pliais ma jambe... et comme le talon a de la peine a passer... j'ai pas fait ça en 2 temps 3 mouvements. Pour la crème et me rendre au parking, je perds environ 7 minutes... ça m'apprendra. Le plus important est que magré ça, ma course n'était pas si mauvaise et les sensations s'améliorent de courses en courses avec plus de marge pour accélérer.
 

News postée le : 24.03.2019

12 h de Belgrade, 9 mars 2019

 Pour une rentrée sur l’ultra après 2 mois d’arrêt à resouder un os du pied gauche et aussi réparer des tendons distendus à la suite d'entorses début septembre, j’ai participé aux 12 h de Belgrade. Gros coup de pompe presque scotché au goudron du parcours très roulant et idéal pour une perf après 3:30 d’effort et ce durant 2 heures environ. Heureusement Pierre Zuercher me rattrape et je m’accroche et on court ensemble quasiment jusqu’à 4h30 de la fin même si parfois il me lâche mais je reste toujours au contact. J’accélère progressivement sentant la fin après 7h30 d'effort et reprend 2 tours à l'ami suisse Simon Schmidt qui en avait 3 d’avance. À 1h30 de la fin Simon s’accroche à moi et malgré mes essais de le faire lâcher je n’y arrive pas et pour finir la dernière heure on court ensemble. Au final 110,9 km qui sont assez le reflet de ce que je pouvais espérer après 4 semaines et demie de reprise avec une séance de 62 km pour la plus longue qui s’était pas bien passée. La Sakura Michi est au programme les 19-20 avril de 250km et ça m'a bien fait avancer dans ma préparation.
Julia fait une très belle course avec un nouveau record de 126.230 km, 2ème femme, la 1ère, la Polonaise Monica Biegasiewicz fait 2ème au scratch avec 131 km, le 1er homme vainqueur du scratch avec 135 km.  Les femmes ont fait très fort, et dire que Julia ne se sentait pas au mieux ces derniers temps!

News postée le : 10.03.2019

Buts principaux de 2019, d'abord la Sakura Michi 250 km au Japon

Après 2 mois d'arrêt, j'ai repris l'entraînement de course à pied le 3 février. Ma fissure au pied gauche et les dégâts liés à 2 entorses début septembre 2018 sont réparés. Après un mois de reprise, je constate que ça tient.

Cette année, nous courons la Sakura Michi puisque les vacances de Pâques sont situées à fin avril et cela correspond aux vacances de l'entreprise de Julia, qui sont fixes. Donc, progressivement, je reprends et espère bien être parmi les finishers. http://shirotori-gujo.com/sakuramichi/main.html

D'ici là, quelques courses préparatoires de 12 h voir peut-être 24h. J'ai encore une fois un peu changé ma manière de m'entraîner afin d'avoir plus de jours de récupération, mais quand je sors, c'est en principe pour 20 km. Il ne faut quand même pas trop rêver, qu'avec de la récup', impossible d'être en forme sans s'entraîner. Plus tard, il devrait y avoir l'ultr'Ardèche en mai, http://ultrardeche.fr/
le Swiss Canyon trail début juin au Val-de-Travers,https://swisscanyontrail.com/
l'Ultra Marin en Bretagne à fin juin, https://www.ultra-marin.fr/
l'X-Alpine de Verbier début juillet http://www.trailvsb.com/fr/courses/X-Alpine-111/
la Sky Race au Tyrol du Sud à fin juillet durant nos vacances https://www.suedtirol-ultraskyrace.it/en/the-races-registration-121-km-69-km-422-km-27-km/suedtirol-ultra-skyrace-121-km-7554-m.html
et le SwissPeaks de 360 km début septembre https://swisspeaks.ch/trail.html
avec la ferme intention cette fois de finir coûte que coûte. Ensuite, j'aviserai selon l'état de forme et l'envie.
Quelques courses viendront s'intercaler pour parfaire l'envie de découverte sans chercher outre mesure le classement. Bonne saison à tous !

News postée le : 06.03.2019

Article en entier d'ArcInfo du 22.01.19, Addiction au sport, maladie dangereuse

Sous le lien suivant, lisez l'article présentant la sortie de mon livre Courir à perdre la raison, sous l'angle de ma fille Lauriane et de moi-même.
http://www.christianfatton.ch/presse/_upload/2019.01.22_arcinfo_2e_p._drogue_raison_de_vivre_3e_p.adrenaline.pdf

News postée le : 26.02.2019

Poème "Ma bête féroce"

Le début du poème "Ma bête féroce" qui est mentionné dans l'article du journal Arcinfo du 22.1.2019 est mis en ligne sur mon site internet. Sous poème et plus simplement en cliquant sur ce lien:

http://www.christianfatton.ch/poeme_id.php?id=70

News postée le : 03.02.2019

Totaux 2018, premier but et drogué du sport...

En 2018, pour la première fois depuis 2001, je n'ai pas dépassé les 6000 km annuels.
J'ai couru 4228 km à pied, et escaladé plus de 153'000 m de dénivelé.
A cela, un peu plus de 2000 km de vélo.d'extérieur ou à l'intérieur.
Tous ces entraînements ont cumulé 1h58.30 secondes de moyenne journalière sur les 365 jours de 2018.
Et cela malgré le fait que durant 32 jours d'affilée j'aie ma jambe droite dans une attelle et que je n'ais fait aucun sport pour aider à la cicatrisation du péroné droit fissuré. C'est surtout les longues courses et les vacances qui font augmenter la moyenne car en terme de nombre de jours d'entraînement par semaine, j'ai en général adopté au moins 2 jours de repos. Et cela a été assez payant au niveau des résultats, car j'étais très content de mes nombreuses victoires ou podiums de catégorie, avec de bonnes places au scratch. La fin de saison a été plus compliquée après les 90 km du SwissPeaks, car mon pied a souffert d'une torsion dans un trou et il y a eu quelques dégâts dans l'articulation du pied gauche, avec une fissure décelée par IRM fin novembre. Ce qui m'avait fait renoncé aux 24h de Barcelone en décembre.
Après 2 mois sans courir, mais avec du vélo d'intérieur principalement, et un peu de peau de phoque, mon pied gauche devrait être remis. Je vais recommencer ces jours. Le premier gros but de 2019 sera la SAKURA MICHI au Japon, de 250 km. Avant cela quelques courses préparatoires bien évidemment. J'en reparlerai en temps voulu.

Pour mon pied droit qui est toujours douloureux sous l'avant-pied, je vais essayer de courir avec une orthèse spécialement adaptée qui me fera courir en déroulé. Donc je n'atterirai plus sur la partie avant du pied et avec l'orthopédiste qui me construit l'orthèse et le Dr. orthopédiste qui m'a conseillé cela, on espère décharger l'avant-pied et sinon éviter les douleurs, au moins les diminuer drastiquement. On verra.
Par ailleurs, vous pouvez lire l'article suivant paru le mardi 22 janvier 2019 dans ARCINFO, sur mon livre, sur mes doule
la page une du journal ARCINFO du 22.1.2019: https://journaldigital.arcinfo.ch/arcinfo/2019-01-22/view
la page 2 sur la bigorexie: https://journaldigital.arcinfo.ch/arcinfo/2019-01-22/view#p=3&t=
la page 3 sur le fait que je suis un drogué du sport (est-ce vrai, est-ce grave?) https://journaldigital.arcinfo.ch/arcinfo/2019-01-22/view#p=3&t=

Aux prochaines nouvelles, et mes meilleurs voeux de réussite sportive, de santé et de bonheur pour 2019 à tous ceux qui me lisent! A bientôt ( :-)

 

News postée le : 03.02.2019

Gran Trail Collserola de Barcelone, 76 km, 2880 m de dénivelé

Samedi 24 novembre, avec Julia ma femme, nous avons couru les 76 km avec 2600 m de dénivelé annoncé, mais 2880 m à ma montre gps, du Gran Trail Collserola de Barcelone, le jour de mon anniversaire. Donc, j'espérais me faire plaisir en m'octroyant une belle place, un beau cadeau.
Julia Fatton termine à une très bonne 2ème place du scratch femmes en 8:51.
Si le début est roulant cela se corse avec des singles très étroits parfois où les buissons cachent en partie le sol. Très belle course bien organisée.
Un réel plaisir.
J’ai eu des problèmes de pied et cheville, je termine en 11:09 8eme de ma catégorie super vétéran

J’avais pris un bon départ, légèrement plus rapide que Julia. Peu avant le ravitaillement du 7ème km, je chutais lourdement après avoir glissé sur la face pentue d'une pierre lisse humide, comme si j'avais  mis le pied sur une plaque de glace. Mon genou droit a fortement tapé sur le côté externe en 2 endroits distincts avec des saignements à la clé. Me redressant j'ai dû attendre que le choc se fasse digérer, car je n'arrivais pas à mettre du poids sur cette jambe, ni à plier le genou. Je repars et reprends un bon rythme mais avec plus de prudence à la vue des plaques rocheuses mouillées qui pavent parfois le sentier. Après 10km je devais déjà bidouiller ma semelle droite pour cause de brûlure sous le pied. Ça allait mieux pour quelques km seulement. Je vois Julia autour du 15ème km, à environ 150 m derrière moi à la faveur d'un champ que nous contournons. Je la croise au ravitaillement du 22ème km car le parcours repart en sens inverse. Au 27ème km, elle me rattrape moi en étant au sol après une belle 2ème chute. J'arrive tant bien que mal à la suivre un moment. Mais mon pied droit me brûle et un nouveau bidouillage de ma semelle ne va rien apporter de mieux et dès lors encore sujet de douleurs à la cheville gauche (IRM dans 2 semaines) je vais lâcher prise pour un trop-plein de douleurs. Je finis pour ne pas abandonner. Mais je n'étais qu'au 29 ou 30ème kilomètre. Je vais parfois regretter de vouloir finir car la cheville et le pied gauche sont très douloureux. J'avance surtout sur la jambe droite qui finit par me faire peur, le quadriceps à la limite de la crampe ou du claquage, vraiment bizarre. Du magnésium et du sel dans ma gourde vont relâcher un peu le muscle. Je finis tant bien que mal et qu'est-ce que j'ai été heureux de voir l'arche d'arrivée!
Je perds encore une place de catégorie dans les derniers mètres et plusieurs au général mais pour moi, cela était assez égal, terminant à la 150ème du scratch alors que je naviguais au début autour de la 30ème...
Malgré tout, la satisfaction d'avoir tenu le coup, je suis quitte de me dire que je n'ai aucune volonté si j'arrête. Cela peut paraître assez extrême, c'est soit blanc, soit noir, soit la volonté nécessaire, soit aucune qui convient au but fixé.

Bref, encore une petite pub pour mon livre Courir à perdre la raison qui vous explique tout ceci en détail... avec pleins d'autres thèmes liés à l'ultra et à la mentalité nécessaire pour pratiquer ce sport sans abandonner trop souvent.
Courir à perdre la raison, pour le commander, c'est par là:

http://www.jacquesflamenteditions.com/353-courir-a-perdre-la-raison/

News postée le : 02.12.2018

Mon livre se trouve dans les points de vente suivants: pour lire ou pour offrir

A partir du samedi 10 novembre, vous pourrez acquérir mon livre aux points suivants:
Vous pouvez le lire ou l'offrir!

Marti-Sports à Neuchâtel, Rue des Fausses-Brayes
Payot Libraire à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds
Restaurant des Six-Communes à Môtiers
Librairie-Kiosque Wenker à Couvet
Librairie-Kiosque La Tabatière à Fleurier
Sibéria-Sports à La Brévine
Adrenalina Bike & Sports à Cernier
Librairie La Méridienne, Place du Marché, La Chaux-de-Fonds
Librairie Aux Mots Passants, Le Locle
Librairie du Pierre-Pertuis à Tavannes
Librairie Papeterie Tschan à Tramelan
Librairie La Vouivre à Saignelégier
Librairie Billod à La Neuveville
Gîte du Chauffaud, P. Bohard, au Chauffaud (France, derrière Le Prévoux)
Trilogie Sports, Belfaux (à proximité de Fribourg)

Merci d'avance à mes futurs lecteurs, bien du plaisir dans votre lecture!

News postée le : 11.11.2018

Présentation de mon livre Courir à perdre la raison sur Canal Alpha et RTN RJB RFJJ

Lundi 5 novembre dans le cadre du Canal sportif de Canal Alpha, mon livre a été présenté suite à une interview faite quelques jours plus tôt avec une invitée surprise, mon ancienne prof de littérature, Mme Huguette Tschoumy, dans le cadre de mon reclassement professionnel terminé il y a 26 ans...
Voici le lien si vous voulez visualiser l'émission et les 2 minutes qui me sont consacrées:

http://www.canalalpha.ch/emissions/lecanalsportif/le-canal-sportif-raphaele-tschoumy-presente-xamax-2307-jours-chronique-dun-retour/?fbclid=IwAR07XmDczryvmTqAaYxc0D1ak48mN667vxaPZy1Q0NgNp_Q-4OeefVxMH_k

Vendredi 9 novembre, ce sont les 3 radios RTN RFJ et RJB rassemblées dans le cadre de l'émission Format A3 qui me faisaient le plaisir d'une interview pour présenter mon livre.
Si vous voulez écouter l'émission qui comprend 2 périodes de 5 minutes entrecoupée d'une chanson:
https://www.rjb.ch/Format-A3/Courir-a-perdre-la-raison.html

 

 

News postée le : 10.11.2018

Voir les archives     

Dernières mises à jour :

18.12.2018:

- Nouvelle vidéo : 2018.11.05 TV Canal Alpha, sports, Présentation livre Courir à perdre la raison
- Nouvelle interview : 2018.11.09 Radios RTN RJB RFJ, Format A3, Présentation livre Courir à perdre la raison